Colocation : doit-on souscrire une assurance habitation par personne ?

Le marché de l’immobilier devient saturé face à l’augmentation des demandes et une diminution des offres. Le logement partagé s’avère une meilleure alternative pour les étudiants et les travailleurs en solo. Il est à la fois plus sécurisé et économique. Des questions se posent naturellement concernant l’assurance habitation.

Qu’est-ce que l’assurance habitation ?

Une assurance habitat désigne une garantie des dommages corporels et matériels survenus lors d’un sinistre, dans le cadre de l’occupation d’une maison louée vide. Elle concerne les locataires qui souhaitent avoir une protection en cas de dégâts considérables de la maison à la suite d’un effondrement, un incendie, une inondation ou encore une explosion. L’assurance prendra ainsi en charge l’indemnisation du propriétaire après une dégradation de ses biens.

Une assurance individuelle pour chaque locataire

Avant d’occuper la maison, le locataire doit remettre au propriétaire ou à l’agence mandataire de la location une attestation d’assurance habitation. Pour une habitation louée avec un bail par colocataire, une assurance habitation en colocation multirisque est recommandée. Pour éviter les litiges en cas de sinistre, rendez-vous sur maif.fr pour assurer un logement partagé et notez bien que chaque colocataire devra souscrire à l’assurance. Il est bel et bien possible de choisir sa société d’assurance en fonction de ses attentes et de son budget. Naviguez sur internet à partir de votre smartphone ou ordinateur pour rencontrer les meilleurs assureurs habitation de votre région.

Pour des garanties plus intéressantes, pensez à souscrire à une assurance habitat optimisée. Vous pourrez bénéficier d’une indemnisation en cas de cambriolage et aussi d’une protection juridique en cas de litige.

Une assurance collective pour tous les locataires

Si les colocataires se connaissent, un seul contrat d’assurance habitat est suffisant. L’un des colocataires jouera le rôle de représentant en signant le contrat tandis que les autres seront des cosignataires. Le nom de chacun des colocataires sera mentionné dans l’attestation d’assurance de logement partagé. Cette assurance collective s’avère plus économique, car les colocataires départagent le montant de la cotisation mensuelle. Par ailleurs, cette option n’est valable que lorsque la location du logement ne présente qu’un bail global.

Quel que soit le type d’assurance choisi, chaque colocataire est tenu de signer un contrat de colocation. À la réception de l’attestation de l’assurance habitation, le propriétaire propose un bail de location qui mentionne quelques détails importants, à citer principalement les cautions et les modalités de paiement du loyer pour chaque colocataire.

Quelle différence entre la conduite accompagnée et la conduite supervisée ?
Comment épargner pour sa retraite ?