Quelle différence entre la conduite accompagnée et la conduite supervisée ?

Une personne qui n’a pas encore obtenu son permis de conduire peut se faire accompagner pour conduire sur la voie publique. En fonction de l’âge du candidat, ce dernier peut se tourner vers la conduite accompagnée ou supervisée. Quelle est la différence entre ces deux formules ?

Conduite accompagnée ou supervisée : quelles sont les conditions ?

Tout d’abord, avant de conduire avec un accompagnateur, il faudrait suivre une formation initiale et passer le Code de la route. Le candidat doit également réaliser au moins 20 heures de conduite et avoir le feu vert de l’auto-école avant de commencer la conduite supervisée ou accompagnée. Par ailleurs, l’accord de la compagnie d’assurance auto et du représentant légal du mineur est obligatoire. À défaut, l’apprentissage ne peut débuter.

Pour un candidat au permis de conduire, la conduite accompagnée ou supervisée présente des avantages indéniables. A priori, il pourra se familiariser rapidement avec la conduite sur route. Les leçons en dehors des cours en auto-écoles sont aussi plus efficaces pour augmenter sa confiance en soi et optimiser les chances de réussir aux examens.

La conduite accompagnée : qu’est-ce que c’est au juste ?

La conduite accompagnée ou Apprentissage Anticipé de la Conduite ou AAC s’adresse particulièrement aux jeunes à partir de 15 ans. Après avoir réussi les épreuves du Code de la route, le candidat peut anticiper la conduite en se faisant accompagner par un enseignant. Dès qu’il maîtrise la conduite, il peut demander l’assistance d’un proche jusqu’à ce qu’il réussisse l’examen final. Grâce à la conduite accompagnée, la période probatoire à la suite de l’obtention du permis est réduite à 2 ans. En plus de cela, les jeunes conducteurs pourront bénéficier d’une tarification plus avantageuse auprès des assureurs.

Attention ! Après une formation en conduite anticipée, l’apprenti doit réaliser au moins 3 000 km en 1 an avec son accompagnateur.

Quelles sont les spécificités de la conduite supervisée ?

La conduite supervisée est plus souple que la conduite accompagnée. Elle s’adresse aux jeunes de 18 ans et plus. Pour accéder à cette formule, il faut obtenir l’approbation de son enseignant. Elle permet d’acquérir davantage d’expérience avant le passage à l’examen de conduite.

L’accompagnateur doit avoir un permis de plus de 5 ans et être âgé de 23 ans au moins. Pour être éligible à la conduite supervisée, il faudrait réussir l’examen théorique et avoir suivi une formation pratique de 20 heures au minimum avec le moniteur d’une auto-école. On tient à noter que cette option ne permet pas de réduire la durée probatoire et n’exige pas de durée minimale ou de distance à parcourir.

Colocation : doit-on souscrire une assurance habitation par personne ?
Comment épargner pour sa retraite ?