Assurance auto : est-ce que je suis assuré si je prête ma voiture ?

Souscrire à une assurance auto se révèle obligatoire selon la loi. L’assurance auto permet de protéger à la fois le véhicule et le propriétaire en cas d’accident. Mais qu’en est-il des garanties et des couvertures de l’assurance si le propriétaire prête sa voiture à une autre personne ?

Qu’est-ce que le prêt de volant ?

Prêter sa voiture à un être cher est courant dans la vie quotidienne de l’homme. Dans ce cas, il est capital de déterminer si le véhicule est toujours assuré en cas d’accident. En général, le propriétaire peut prêter son véhicule. Mais les garanties dépendent du contrat d’assurance. En effet, certaines assurances permettent le prêt de volant tandis que d’autres l’interdisent. Face à cela, la solution est de choisir un contrat avec une clause de prêt de volant. Mais le prêt doit être occasionnel. Dans cette optique, il est capital de respecter quelques conditions. D’un côté, le conducteur occasionnel doit posséder un permis de conduire valide. Et d’un autre côté, il doit utiliser la voiture en respectant les conditions citées dans le contrat d’assurance. 

L’assurance auto et le prêt de volant

Généralement, l’assurance couvre tous les dommages physiques et matériels causés à un tiers. Il s’agit de la garantie responsabilité civile. En fait, toutes ces conditions sont à prendre en compte en cas d’accident responsable provoqué par le prêteur de voiture. Cependant, l’assurance auto ne garantit pas les préjudices subis par le conducteur de la voiture prêtée. En outre, si le prêt de volant devient régulier, le mieux est d’ajouter le nom d’un conducteur secondaire dans le contrat d’assurance. Dans ce cas, il s’agit du prêt de volant régulier. De plus, cette option ne provoque pas une augmentation de la prime d’assurance. Ainsi, donc, vous pouvez prêter votre véhicule en toute sérénité à une personne de confiance.

Quelles sont les conditions pour un prêt de volant ?

Le prêt de volant est une clause facultative dans le contrat d’assurance. En effet, l’assureur peut interdire à l’assuré de prêter son véhicule. Toutefois, l’autorisation peut prendre différentes formes selon la police d’assurance auto. Quelles sont les conditions pour un prêt de volant ? C’est-à-dire qu’il n’y aura aucune majoration de franchise en cas d’accident. Et dans d’autres cas, le prêt de volant autorisé nécessite une majoration. Aussi, le propriétaire peut prêter son véhicule seulement aux ascendants, aux descendants et aux membres de la famille. En outre, le prêt ne peut pas avoir lieu si le prêteur est un jeune conducteur. 

Quelle différence entre assurance auto au tiers et tous risques ?
La garantie tierce collision : comment fonctionne-t-elle en cas de collision ?